marque

Petiot

babyfoot Petiot

L’atelier familial de charpente et de menuiserie artisanale est créé en 1919 en Vendée. Mais l’aventure du baby-foot commence pour Petiot « seulement » en 1961 quand un client, exploitant de café de la région nantaise, demande à André Petiot d’en fabriquer. Il n’y connaissait rien mais a mobilisé son savoir-faire pour produire des premiers babyfoots avec monnayeur en formica.

Petiot Atlantique

Ces baby-foot ont été vus avec des plaques « Football Atlantique » et « Guillemet » en stratifié rouge et jaune ou bleu et jaune. Des modèles produits a priori entre 1961 et 1963 dont la ligne est proche d’une version du Stella Champion. 

C’est un succès, la demande suit et il faut s’agrandir en déménageant dans un nouvel atelier, rue Bel-Air en 1966 et de nouveaux baby-foot en bois massif sortent des ateliers.

Petiot Super Gemini

Super Gemini est la marque commerciale du premier modèle de Babyfoot fabriqué en bois massif par Petiot entre 1965 et 1967. Ce modèle pose les bases du modèle Concorde qui fera ensuite le succès de la marque : ligne de la caisse en hêtre (choisi pour sa solidité et sa facilité à être teint), buts, compteurs, cendriers, paliers, mains courantes, écrous, traverses de pieds, caisse à monnaie, trappe de balle, serrure, charnières, barre de maintien, tirant haut. Les différences se situent au niveau de la forme des pieds avec angles arrondis, la sortie de balle (ici tige en métal), les couloirs de balle (en plastique moulé dont l’usage a été arrêté par Petiot car trop fragile). Les joueurs moulés avec les mains sur les hanches dont la ligne évoluera ensuite.

Un petit jeu en vidéo pour chercher les différences entre le Super-Gémini et le Concorde (250) Petiot >Jouer

Découvrez la magnifique restauration du Super Gemini de Funk  >Voir 

On retrouve aussi des baby-foot siglés mi-temps et des modèles avec des caractéristiques d’assemblage très similaires nous faisant pencher pour une paternité Petiot.

Le Petiot Concorde, dont on présume qu’il tire son nom du fleuron technologique français de l’époque va alors devenir le modèle emblématique de la marque avec des joueurs vissés et des barres inox.

C’est en 1970, que l’entreprise Petiot sort son premier baby-foot sans monnayeur à destination d’une clientèle de particuliers : le Série A. On y retrouve un les joueurs moulés avec mains sur les hanches (et joueurs de bout de barre avec épaulement), une ligne simple.

Petiot a également produit sa version du Tacotoc.

Petiot Super-Tam

>Voir d’autres photos du Super-Tam (bientôt)

En 1980, Petiot se diversifie dans la production de billards.

Au début des années 90, le marché du baby-foot se resserre, les cafetiers privilégient désormais les tables pour la restauration aux espaces de jeux. Petiot traverse la période qui suit en proposant d’autres modèles à destination des particuliers. Certains modèles sont distribués par Chevillotte qui appose sa marque dessus (Voir l’histoire de Chevillotte(Bientôt)).

Petiot 140

En 2017, l’entreprise familiale est cédée à Cadetel, un spécialiste des jeux de loisirs et de plein air basé aux herbiers. L’entreprise déménage dans un nouvel atelier, produit de nouveaux modèles tout en gardant ses modèles phares.

Petiot PMR
Petiot 1 contre 1
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com